L’un des plus vastes parcs haussmanniens et un quartier à l’architecture très contrastée. La visite commence à la rotonde de Ledoux, place de la Bataille de Stalingrad. L’itinéraire permet de repérer les grands axes routiers qui ont configuré le quartier depuis le Moyen-Âge. Le parc des Buttes-Chaumont, emblème de l’art des jardins du XIXe siècle, est au centre d’un aménagement urbain original où l’architecture dialogue avec le parc.

Une histoire longue aux confins de Paris

visite guidée buttes chaumont
Pavillon du parc des Buttes-Chaumont

Le quartier se développe autour du carrefour des routes de Flandre et d’Allemagne. De ces routes, les voyageurs pouvaient voir le sinistre gibet de Montfaucon, détruit pendant la Révolution. Au XIXe siècle, l’industrie s’installe le long du canal nouvellement créé, et les carrières de gypse, exploitées depuis l’Antiquité, prennent un essor considérable. La commune de Belleville est annexée à Paris en 1860. C’est alors que Napoléon III et Haussmann décident de créer un grand parc pour attirer ici une population bourgeoise. À la même période, les carrières sont progressivement fermées.

Une architecture privée novatrice

Visite guidée Buttes Chaumont
Rue Georges Lardennois

Le lotissement du pourtour du parc a donné lieu à des constructions haussmanniennes et post-haussmanniennes remarquables. Ce sont de parfaits exemples de l’évolution du style de l’immeuble collectif des années 1860 à la Première Guerre mondiale. Pour autant, la maison individuelle n’est pas en reste : de nombreuses maisons pittoresques ont été construites sur la butte Bergeyre et à l’emplacement des carrières d’Amérique. C’est aussi dans ces lotissements qu’on voit l’épanouissement du style Arts déco, mais également quelques exemples audacieux du modernisme des années 1920.

Le quartier bénéficie aussi d’équipements à l’architecture remarquable, parmi lesquels la piscine Pailleron de Lucien Pollet (1933, réhabilitée par Marc Mimram en 2006), des écoles caractéristiques de la valorisation de l’éducation sous la IIIe république, et l’hôpital ophtalmologique Rothschild (1905) où le pittoresque le dispute au rationalisme.

Tarifs

Visites privées de deux heures sur rendez-vous uniquement

De 1 à 5 personnesforfait de 75 € pour le groupe
De 6 à 12 personnes15 € par personne
De 13 à 25 personnesforfait de 190 € pour le groupe

A propos de la visite guidée Buttes-Chaumont

  • Une photographie de Charles Marville montrant le parc des Buttes-Chaumont en cours d’aménagement (site de la Bibliothèque historique de la ville de Paris). L’escarpement central est celui où se trouve aujourd’hui le temple de la Sybille.

Retour à l’accueil