Visite guidée La Défense

Quartier d’affaires né dans les années 1950, La Défense offre un remarquable panorama de l’évolution architecturale de ce dernier demi siècle. Ce morceau de ville séparé de son environnement obéit des théories de l’urbanisme et de la construction que cette visite permet de découvrir.
visite guidée la défense
Durée : 2 heures environ.

L’axe historique

visite guidée la défense

En 1664 Le Nôtre est chargé de redessiner le jardin des Tuileries. La grande allée qu’il met en place dans l’axe du château est la naissance de la grande perspective vers l’ouest. Déjà Le Nôtre la fait déborder des Tuileries en traçant ce qui deviendra l’avenue des Champs-Elysées. Cette ligne droite se prolonge toujours au fil du temps et certains ont voulu la poursuivre jusqu’à Saint-Germain en Laye. Au début du XXe siècle plusieurs propositions sont faites et des concours ont lieu pour aménager cette voie jusqu’à ce qui était alors le rond-point de La Défense, situé sur le grand axe, proche du CNIT actuel. Lorsque l’aménagement commence véritablement en 1952, il va de soi que la perspective historique doit être respectée. C’est une manière de placer La Défense dans Paris alors qu’on est à deux kilomètres de la Porte Maillot.

La Défense, une innovation urbaine
visite guidée la défense

La hiérarchisation des circulations des piétons, des voitures et des transports en commun se traduit par la dalle qui couvre cinq niveaux. On n’arrive à La Défense pratiquement que par le sous-sol, ce qui n’est qu’une des particularités de ce nouvel urbanisme.

Alors qu’à partir de 1952 on démolit les anciens quartiers pour aménager les 160 hectares de la ville nouvelle, deux chefs-d’oeuvre, le CNIT (1958) et la tour Nobel (1967), signent aux deux extrémités du territoire l’entrée dans un nouveau monde. Un établissement public est créé en 1958 pour assurer l’aménagement et la cohérence des constructions qui sont presque toutes privées. En 1989 la Grande Arche vient conclure – ou ponctuer – l’axe historique, repère urbain à l’échelle de la métropole construit par l’architecte danois Johann Otto von Spreckelsen.

La Défense, une histoire architecturale

visite guidée la défense
A gauche tour EDF, Pei, Cobb, Freed and Partners et SRA Architectes, 2001.
Au centre tour SCOR, Jean Balladur, 1983.
A droite tour Winterthur, Delb, Chesneau, Verola, 1974.

Le quartier est un livre ouvert sur l’évolution architecturale depuis les dernières décennies du XXe siècle jusqu’à nos jours : esthétique, évolution technique, contraintes de tous ordres et recherche du prestige ont modelé un paysage qui se transforme très rapidement. Les premières tours sont rénovées peu à peu et se détachent sur le fond de nouvelles constructions d’une autre échelle. La ville se densifie au nord ou déborde vers l’ouest dans des aménagements à taille plus humaine qui actualisent des formes architecturales familières aux citadins. Les grands noms de l’architecture et de l’urbanisme, mais aussi des agences talentueuses moins connues ont construit et continuent de façonner ce paysage unique. On doit les premiers travaux à des Prix de Rome, de Mailly, Zehrfuss, Camelot. Les réalisations les plus récentes sont de Valode et Pistre, Roland Castro, Kisho Kurokawa, Christian de Portzamparc ou Dominique Perrault.

Tarifs

Visites privées sur rendez-vous uniquement.
De 1 à 5 personnesforfait de 75 € pour le groupe
De 6 à 12 personnes15 € par personne
De 13 à 25 personnesforfait de 190 € pour le groupe
INFORMATION / RÉSERVATION

visite guidée la défense

À propos de la visite de La Défense :

– Une image de la construction du CNIT commentée par G. Rogot sur le Portail national des Archives

Retour à la page d’accueil